Jeux symboliques

Un peu de théorie…

Le jeu symbolique représente les moments de jeu libre au cours desquels les enfants jouent à faire semblant, imitent, reproduisent des situations du quotidien, inventent, imaginent et actent des scénarios. Le jeu symbolique est le contexte de créativité le plus important. Ce contexte de jeu permet aux enfants de développer leur compétence sociale. En jouant, les enfants ont la possibilité de faire plusieurs apprentissages :

  • ils font leurs propres choix ;
  • entrent en contact avec les autres ;
  • assument des responsabilités ;
  • fusionnent leurs intérêts avec ceux du groupe ;
  • se soucient des besoins des autres ;
  • font face à l’adversité ;
  • sont confrontés à des tâches qui les incitent à se surpasser.

C’est généralement vers l’âge de 2 ans qu’on observe l’apparition du jeu symbolique chez l’enfant. À l’âge préscolaire, il occupe la majorité des temps de jeu.

Comment stimuler son développement par le jeu ?

En offrant un espace permettant aux enfants de jouer à faire semblant, vous favoriserez leur développement social et leur capacité à s’affirmer. Dans le contexte du jeu symbolique, il est important que le parent laisse libre choix et un certain leadership à l’enfant. Ce dernier est l’auteur, le metteur en scène et le comédien du jeu. La responsabilité éducative du parent devient donc davantage d’offrir un environnement, d’initier le jeu et d’offrir des opportunités de jeu symbolique.

Pour en savoir plus

Ferland, F. (2009). Et si on jouait ?, Éditions du CHU Ste-Justine.

Des Chenes, R. (2006). Moi J’apprends en jouant, Chenelière éducation.

178 items