Communication verbale

Un peu de théorie…

Le langage apparaît naturellement chez la plupart des enfants, en suivant une séquence prévisible d’acquis. À deux ans, les enfants connaissent au moins 50 mots qu’ils sont capables d’associer pour former de courtes phrases. Quand la taille du vocabulaire atteint près de 200 mots, le rythme d’apprentissage augmente, se complexifie. La combinaison des mots devient de plus en plus cohérente et il y a une maîtrise graduelle (progressive) des termes désignant le temps, la taille, la quantité, le lieu. Entre quatre et six ans, les enfants sont en mesure de maintenir une conversation ou d’utiliser la narration. Tous les enfants commettront différents types d’erreurs pour lesquelles le support et l’intervention de l’adulte joueront un rôle déterminant dans leur évolution.

Comment stimuler son développement par le jeu?

D’abord, agissez comme modèle de communicateur. Il a été démontré que les enfants provenant de familles où les parents parlent davantage connaissent un meilleur développement langagier. Quand vous préparez l’espace de jeu, décrivez vos actions et intentions à l’enfant. N’infantilisez pas votre langage en vous adressant à l’enfant, vous voulez faire de lui un communicateur efficace! Présentez des images et des décors que l’enfant a déjà vus ou expérimentés. Par exemple, il sera plus facile de repérer les images d’un « Cherche et trouve » s’il a déjà vu ces objets à la maison. Cherchez les ressemblances phonologiques (des sons qui se ressemblent) entre les mots que l’enfant connaît déjà (le « chat », le « chapeau », les « bulles », le « ballon », le « bateau »).

 

9 items